En avant première : extraits du film « Le fils d’un Roi »

L’UCLF a parrainé le film Le Fils d’un Roi de Cheyenne-Marie Carron, et au visionnage des premiers extraits disponibles, on ne le regrette pas.

Un film réussi qui fait mouche

Le film est servi par des acteurs tout simplement excellents par leur authenticité et le ton juste. Le scénario n’est pas en reste : il rappellera à plus d’un lycéen (du public ou du privé d’ailleurs) les censures insidieuses de professeurs incapables de s’extraire de leurs idéologies jusqu’à infliger injustices et humiliations pour les contre-venants.

Le secret du film — et sans aucun doute celui de son futur succès — réside d’ailleurs dans un « déjà vécu » similaire pour un grand nombre de victimes de l’Éducation nationale.

Sa force, quant-à elle, provient de l’origine des deux personnages principaux : deux jeunes de banlieue qui découvrent peu à peu qu’on leur a volé leur histoire, on leur a caché le beau, le vrai, le bien, le sacré, les beaux modèles à suivre ; on les a empêché d’aimer leur pays ; on leur a menti avec les idéologies…

Leur naïveté et leurs maladresses, leurs « galères », mais aussi le jeu des acteurs constituent un fort témoignage empreint d’authenticité et rend l’œuvre d’autant plus touchante. Nombreux sont ceux qui pourront s’identifier à Élias et Kevin, et pourquoi pas, suivre leurs traces et leurs recherches.

Un extrait révélateur du film