Quand Louis XX défie la pensée unique. Communiqué du 20 octobre 2018

Sur les traces d’Antigone qui, au nom de la loi naturelle et divine, défiait le tyran Créon pour pouvoir inhumer décemment son frère, Louis XX se heurte au pouvoir socialiste espagnol qui  s’obstine à vouloir profaner la sépulture du général Franco, son aïeul. Cette agression a mobilisé le Duc d’Anjou tout l’été, et celui-ci a expliqué à de multiples reprises sa position (Voir l’article « Été 2018 : Les combats de Louis XX pour l’unité nationale et la famille » sur www.viveleroy.fr)

Cependant la pression des médias espagnols idéologisés ne faiblit pas, aussi le Roi de France de jure montre-t-il sur les réseaux sociaux qu’il est résolu à se battre, sûr de son droit :

Quand Franco est attaqué, les miens sont attaqués, plus de la moitié de l’Espagne, la monarchie qu’il a instaurée et l’Église qu’il a protégée. La vallée des morts est un lieu de réconciliation, où les victimes des deux côtés de la guerre civile ont été enterrées.
Tout le monde a le droit à un enterrement digne, peu importe où il est allé se battre.
Exhumer un défunt sans le consentement famille est une profanation et donc un crime. La famille Franco souffre de la persécution des médias, dirigée et idéologisée.

Je suis apolitique, mais j’ai mes valeurs et je vote avec conscience. Je crois en la famille. Je crois en l’unité de l’Espagne 1.

 

 

Références   [ + ]