Message de Monseigneur le Duc d’Anjou aux participants du voyage organisé par l’Institut de la Maison de Bourbon pour la pose de plaques commémoratives sur le château de Mitau (Lettonie) 30 septembre 2019

  • 153
    Partages

Message aux participants du voyage organisé
par l’Institut de la Maison de Bourbon
pour la pose de plaques commémoratives
sur le château de Mitau (Lettonie)
30 septembre 2019

 

Chers Amis,

xxx

En posant ces plaques commémoratives au château de Mitau, vous accomplissez, en ce lieu chargé d’histoire, un geste important, celui de la mémoire que l’on doit au passé. Mais ici, ce passé, est aussi le témoignage des liens qui unissent la France et la Lettonie contribuant ainsi, par la culture, à faire de l’Europe une communauté de destin.

xxx

La personnalité de Louis XVIII est souvent méconnue. La période d’exil notamment alors qu’elle fut si importante pour sa formation d’Homme d’Etat. N’est-ce pas à travers lui qu’il est devenu selon la belle formule de Chateaubriand, la « légitimité incarnée ». Nous pouvons remercier les autorités lettones de préserver ce château aux réelles dimensions d’une résidence royale.
Le Roi y fit deux séjours dont le premier fut aussi l’occasion de célébrer le mariage de Madame Royale, sa nièce, fille de Louis XVI, avec le Duc d’Angoulême.

xxx

Que de présences et d’ombres du passé planent dans ces murs entre lesquels s’éteignit aussi le dernier confesseur du Roi-martyr, l’Abbé de Firmont.

xxx

A l’avenir tous les visiteurs du château pourront, avec ces plaques commémoratives, communier au passé et renouer avec l’histoire, à la fois celle de la France et celle de l’Europe.

xxx

Prince Louis de Bourbon,
Duc d’Anjou